Comment protéger les espèces menacées ?

protéger les espèces menacées

Espèces animales et végétales sont les premières victimes des activités dévastatrices de l’Homme sur la nature. Les organismes internationaux font un travail acharné afin de sauver le plus d’espèces possible. Leurs efforts seront vains si nombreux ne prennent pas au sérieux les précautions. 

Les critères qui permettent de déterminer si une espèce est en danger d’extinction

L’Union Internationale de la Conservation de la Nature ou l’UICN a mis en place des critères fondamentaux afin de déterminer si telle espèce est en danger d’extinction ou non. Tout d’abord, il y a deux distinctions principales et pour cela, l’organisme a classé deux catégories d’animaux en voie de disparition : espèces vulnérables et espèces en danger d’extinction. La première regroupe les espèces dont le risque d’extinction est élevé, mais à moyen terme. À contrario, pour la deuxième catégorie, le risque est non seulement dans un avenir proche, mais aussi extrêmement élevé. À noter qu’une espèce en voie de disparition est différente d’une espèce rare. Par contre, une espèce rare est susceptible de figurer parmi les espèces sur le point de s’éteindre.

Une espèce en danger critique d’extinction est la dernière étape avant la disparition totale de celle-ci. Les critères d’alerte de l’UICN pour signaler qu’un animal est sur la liste rouge des espèces en danger sont au nombre de quatre. Le premier est déterminé par l’effectif absolu de l’espèce. Puis, analyser l’évolution de cet effectif, des animaux en voie de disparition. La superficie de l’aire de répartition des espèces dans le monde est le troisième critère. Enfin, les habitats d’une population et son degré de fragmentation font partie des points essentiels à évaluer. D’après le dernier recensement de l’UICN, 18 000 espèces seraient actuellement à risque d’extinction dont 5000 sont des espèces animales.

Quelles sont les principales causes qui menacent la vie des espèces animales ?

Les causes qui sont susceptibles d’engendrer ce fléau sont multiples. Premièrement, la plus importante est que l’animal perde son habitat naturel. Effectivement, il y a des animaux qui pour survivre, exigent un endroit spécial. Si ce dernier venait à disparaître, tous les résidents risqueraient de mourir entre-temps. Les multiples exploitations humaines comme la déforestation par exemple tuent des espèces animales et végétales par millier chaque année. Cependant, enlever les arbres morts n’impacte pas l’aspect de la forêt sauf si cela atteint un certain pic.

L’exploitation massive amène plusieurs espèces à rentrer dans la catégorie des animaux en voie de disparition. Selon les lois de la conservation, l’Homme est autorisé à consommer de la viande animale et à exploiter les matières provenant de la faune. Par contre, il est interdit de dépasser un certain seuil. Les moutons d’Audubon ou encore les Dodos ont disparu à cause de la chasse. L’Homme ne respecte ni les périodes de chasse ni l’habitat naturel des résidents ni la quantité à consommer et à exploiter. Il envahit le règne animal. La perturbation humaine comme des activités de construction près d’un nid pousse l’animal à fuir. Les pollutions toxiques et sonores perturbent la vie des espèces également. 

Quelles sont les conséquences qui provoquent l’extinction massive des animaux ?

Les causes provoquent des conséquences majeures. Cela forme une forme de boucle expliquée par les scientifiques. Cela commence d’abord par une crise écologique. Évidemment, cela débute par une perturbation de la flore et de la faune. Si les exploitations humaines continuent leur ascension, non seulement, les animaux perdront leurs sources de vie, mais aussi leur habitat naturel. La vie et la survie d’une espèce dépendent de la survie d’une autre. Le manque de ressources alimentaires est la principale cause de la menace d’extinction des ours polaires par exemple.

Cette crise écologique s’abattra sur la crise économique et la crise sociale. D’ici 50 ans, la consommation de viande se verra complètement remplacer par la consommation d’insectes. Beaucoup d’usines d’exploitation vont devoir fermer pour cause, rupture de stock. Les terres exploitables ne sont plus nombreuses. La crise économique engendre par la suite la crise sociale. D’ailleurs, de plus en plus d’activistes descendent dans la rue pour manifester au lieu de rejoindre leur lieu de travail. Comme il s’agit une boucle, plus les humains prendront du temps pour agir, plus la situation se dégradera.

Quelles sont alors les solutions apportées dans le but de protéger les espèces menacées ?

Les premières initiatives prises par les organismes internationaux dans la protection des animaux en voie de disparition ont été de créer des réserves ou des parcs naturels et la construction de zoos. Ces endroits protègent certaines espèces de la chasse. Là, ils pourront se reproduire dans un milieu qui leur convient. Il faut que le milieu soit copie conforme avec leur milieu naturel. Quant aux efforts au quotidien, il faut éviter de jeter des déchets dans la nature surtout ceux qui sont toxiques notamment le plastique et lutter contre la chasse et la pêche excessive. 

Ensuite, il est primordial de cesser toutes activités relatives à l’exploitation de cornes, peaux et fourrures des animaux et diminuer la consommation de viande et de poissons. Adopter des animaux de compagnie et des animaux sauvages serait également une option. 

Achat d’armes de chasse : visiter une armurerie en ligne
Une armoire forte pour ranger ses fusils